Gare de Drummondville

 

Architecture

La gare C.N. de Drummondville, citée monument historique, est une installation d'accueil en brique érigée en 1904. De plan rectangulaire, à un étage, elle est coiffée d'un toit à croupes dont les larmiers saillants sont supportés par de grandes consoles en bois. La gare C.N. de Drummondville, bordée par la voie ferrée, est située dans le centre-ville de Drummondville.

Histoire

Le premier chemin de fer reliant Drummondville à Sorel, avec un embranchement vers L'Avenir, est désigné sous le nom Richelieu, Drummond and Arthabaska Counties Railway. Il est inauguré en 1872. Dès 1879, le chemin de fer atteint Sutton dans les Cantons-de-l'Est et est intégré par la suite au vaste réseau ferroviaire du Canadien Pacifique.


À partir de 1887 s'amorce la construction du chemin de fer Drummond County Railway, reliant Drummondville, Saint-Léonard et Nicolet au réseau ferroviaire du Grand Tronc. Graduellement, des lignes de ce réseau sont acquises par le chemin de fer Intercolonial qui désire relier les provinces maritimes au reste du Canada.


La gare C.N. de Drummondville est construite en 1904 dans le centre-ville de Drummondville. Elle témoigne de l'importance historique du chemin de fer dans le développement économique et industriel de cette municipalité.


En 1919, le réseau de l'Intercolonial est intégré aux Chemins de fer nationaux du Canada, une société communément appelée le Canadien National (CN).


Au cours du XXe siècle, l'imposante lucarne à pignon qui perçait le versant de la toiture du côté de la voie ferrée a disparu.


La gare C.N. de Drummondville, citée monument historique en 2002, est toujours en fonction.


Source : Répertoire du patrimoine culturel du Québec