Gare de Sainte-Anne-de-

la-Pérade

 

Histoire

La gare du Canadien Pacifique (anciennement le chemin de fer de Québec, Montréal, Ottawa et occidental (QMO&O)) à Sainte-Anne-de-la-Pérade est située au nord du village dans un secteur industriel et tertiaire qui a été produit par sa présence. Il s'agit d'une petite gare pittoresque d’un étage pourvue des belles caractéristiques de sa période d’origine de 1877.


Valeur patrimoniale

La gare du Canadien Pacifique de Sainte-Anne-de-la-Pérade a été désignée gare ferroviaire patrimoniale en raison de son importance historique et de ses qualités architecturales et environnementales.

Le QMO&O, qui reliait Hull à Québec en passant par Montréal, était le premier chemin de fer du Québec. Depuis sa construction, il a favorisé l’urbanisation et le développement industriel des centres situés le long de son parcours.

La gare du Canadien Pacifique de Sainte-Anne-de-la-Pérade, avec son échelle domestique et ses caractéristiques simples, est représentative des gares qui ont été construites initialement sur le parcours du QMO&O le long du fleuve Saint-Laurent et de la rivière des Outaouais. Son caractère typique est soutenu par ses pignons distinctifs façe à la rue et le long de la voie, par la finesse de ses qualités esthétiques et par son emplacement.

La valeur patrimoniale de la gare du Canadien Pacifique de Sainte-Anne-de-la-Pérade se retrouve dans ses qualités représentatives des gares du QMO&O du XIXe siècle, comme en témoignent son toit à pignon transversal soutenu par des consoles en bois, ses fenêtres en baie à pignon, ses grandes fenêtres à guillotine et son parement en planches à l’horizontale. Les détails de son toit et son ornementation regroupée ajoutent une touche pittoresque à la structure. L’emplacement de la gare en bordure du village manifeste son impact sur la croissance spatiale et économique de la région.


Éléments caractéristiques

Parmi les éléments caractéristiques de la gare du CP de Sainte-Anne-de-la-Pérade, notons :

  1. Son plan légèrement cruciforme et son volume d’un étage couronné d’un toit à faible pente pourvu de pignons

   transversaux;

  1. Ses proportions élégantes, sa petite échelle et son orientation verticale;

  2. La présence de baies à pignon situées à la fois du côté de la voie ferrée et du côté du village, correspondant à l'aspect

   le plus important de la gare;

  1. La disposition régulière de ses ouvertures et de ses consoles;

  2. L’intégration visuelle harmonieuse de particularités relatives aux gares ferroviaires, telles qu'une baie de télégraphiste

   en saillie et le grand débord de toit servant d’abri pour les voyageurs;

  1. Ses détails pittoresques : le toit de forme complexe, les consoles en bois, les baies à pignon, les grandes fenêtres à

   guillotine, le parement en planches à l’horizontale ainsi que les détails et l’ornementation du toit;

  1. Ses modestes matériaux d’origine : le parement de bois à l’horizontale, les détails et les consoles en bois, de même que

   les fenêtres, les portes et les moulures en bois;

  1. L’attention et la qualité du travail evidentes dans les éléments fonctionnels de construction;

  2. La technique de construction à ossature à plate-forme;

  3. Tous les gros-ouvrages d’origine à l’intérieur de la gare;

  4. La transparence de la disposition spatiale et fonctionnelle d’origine de la gare;

  5. La transparence et l’usage continu des plans d’accès et de circulation de longue date, plus particulièrement ceux qui

   subsistent dans les aires publiques;

  1. L’intégrité globale des formes, du plan, des matériaux et des détails du bâtiment.


Source : Lieux patrimoniaux du Canada



La gare en excellente condition



Ajout :

Lors de ma visite, le 1er novembre 2010, la gare était abandonnée depuis plus de 25 ans et dans un état lamentable. En 2012, la gare a été achetée par un couple qui désire la rénover et en faire leur lieu de résidence. Paul Turcotte s’est rendu sur place en juin 2014. Il a rencontré le propriétaire, M. Jocelyn Trépanier, qui effectue les travaux de restauration. La structure a été solidifiée, l’isolation a été remplacée, le toit a été refait en bardeaux de caoutchouc. La fenestration est identique à l’originale. Le poteau qui servait pour les transmissions quand la gare était en opération a été déplacé à l'arrière et sert maintenant de poteau électrique. Le but est de redonner à la gare sa belle allure d’antan et de respecter le plus possible  son côté patrimonial. Selon le propriétaire, l’aspect patrimonial sera respecté à environ 90%.