Gare de Val-Morin

 


Histoire :

Au nord de Sainte-Adèle, au sud de Val-David, sur les rives de la rivière du Nord, se trouve, niché dans les montagnes, un des plus beaux petits villages des Laurentides : « Val-Morin », situé dans le canton de Morin, lequel porte le nom du grand apôtre de la colonisation, l’honorable Augustin-Norbert Morin qui, de bonne heure, dès 1842, possédait de vastes étendues de terre.

Vers 1851, Augustin-Norbert Morin se fait bâtir une résidence à Sainte-Adèle, près du lac Raymond, sur le territoire même des limites de Val-Morin d’aujourd’hui. À cette époque, Val-Morin faisait partie de Sainte-Adèle, un territoire non organisé qui relevait du Conseil du comté de Terrebonne, où un bon nombre de colons y étaient établis. Les premiers développements du secteur Val-Morin remontent à la fin du 19e siècle, avec l’arrivée en 1892 du chemin de fer du Canadien Pacifique, bien qu'il faille fixer les véritables débuts de Val-Morin en 1922.


Construite à l’extérieur du village à cause des crues saisonnières de la rivière du Nord qui traverse la municipalité, la gare actuelle de Val-Morin est une réplique de l’ancienne gare.  Située sur le parc linéaire «Le P’tit train du Nord», on y retrouve des espaces de repos et un restaurant pour les cyclistes, marcheurs, skieurs de fond qui fréquentent le parc à l’année.


Source : Les Laurentides