Une nouveauté et quelques reprises

C’est une petite croix de bois placée en bordure de la route qui devient la 4e croix de Brownsburg-Chatham (secteur Saint-Philippe-d’Argenteuil) dans les Laurentides.

Gérald Arbour (2020)

Quelques reprises :

Le calvaire no 1 de Saint-Hyacinthe qui était en mode restauration est maintenant remis en place. Il a été repeint.

Gérald Arbour (2020)
Gérald Arbour (2020)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des photos hivernales ont été ajoutées à la croix no 8 de Rivière-Rouge. On constate la disparition de l’antenne.

Gérald Arbour (2020)

Changement majeur à Charlemagne. La croix no 2 est déménagée devant l’église. Elle a été repeinte.

Gérald Arbour (2020)

La croix no 5 de Saint-Pascal-de-Kamouraska offre une belle visibilité pour l’arrière. C’est différent pour la face qui demeure cachée derrière les cèdres.

Gérald Arbour (2020)
Gérald Arbour (2020)

 

 

 

 

 

 

Les croix nos 9 et 10 de Rigaud semblent avoir été refaites.

Gérald Arbour (2020)
Gérald Arbour (2020)
Publié dans Ajouts | Laisser un commentaire

On visite L’Épiphanie, Saint-Anselme et Laval

Ça va plutôt bien du côté des trouvailles de 2021. Déjà la 2e et nous ne sommes même pas à la mi-janvier. Pierre Duff a permis de répertorier la 10e croix de L’Épiphanie dans Lanaudière. La croix de bois est l’oeuvre des Chevaliers de Colomb. Merci Pierre.

Pierre Duff (2021)

André Gibouleau nous revient cette fois avec son montage vidéo du calvaire no 1 de Saint-Anselme dans Chaudière-Appalaches.

Capture d’écran de la vidéo (2020)
Capture d’écran de la vidéo (2020)

 

 

 

 

 

J’avoue que mes photos de l’intérieur du calvaire Sauriol à Laval (Sainte-Dorothée) n’étaient pas une réussite. Nathalie Turcotte en a ajouté des pas mal meilleures.

Nathalie Turcotte (2020)
Nathalie Turcotte (2020)
Publié dans Ajouts | Laisser un commentaire

Des nouvelles et des mises à jour

Il y a quelque temps que le dossier de Jean-Yves Paquin n’avait pas été ouvert. Le voici donc avec 2 de ses trouvailles de 2020.

La 2e croix de Saint-Vianney dans le Bas-Saint-Laurent a été érigée en 1999, année de Dieu le Père et en guise de préparation au jubilé de l’an 2000. Plusieurs organismes ont participé à sa réalisation.

Jean-Yves Paquin (2020)

La croix no 4 de Carleton-sur-Mer en Gaspésie provient du clocher de l’église paroissiale. C’est en 1917 qu’elle a pris place au sommet du clocher alors qu’on a effectué d’importants travaux sur l’église dont la construction remonte à 1850-1854. Lors d’une nouvelle réfection du clocher en 2008, la croix a été retirée pour être installée dans le parc face à l’église. La croix de fer forgé a une ornementation à motif volute.

Jean-Yves Paquin (2020)
Jean-Yves Paquin (2020)

Quelques mises à jour pour des croix de la Montérégie visitées par Gérald Arbour :

Le derrière de la croix no 2 de Brigham a révélé une structure différente de la face. Comme quoi, il faut contourner les croix pour voir ce qui s’y cache parfois.

Gérald Arbour (2020)
Gérald Arbour (2020)

 

 

 

 

 

 

 

 

La très belle croix de Béthanie subit les ravages du temps, particulièrement aux extrémités.

Gérald Arbour (2020)

La croix no 2 de Saint-Denis-sur-Richelieu a été refaite. Elle est maintenant sans ornementation ni peinture.

Monique Bellemare (2010)
Gérald Arbour (2020)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quelques photos complémentaires pour les croix no 3 de Roxton-Falls et Saint-Édouard.

Gérald Arbour (2020)
Gérald Arbour (2020)
Publié dans Ajouts | Laisser un commentaire

La toute première de 2021

Signalée le 31 décembre par une visiteuse du site, Gérald a répondu à l’appel dès le 3 janvier. Cette toute première croix publiée en 2021 est située dans le quartier Val-Bélair à Québec.

Selon la pancarte fixée sur la hampe, la croix aurait été érigée en 1946. Elle possède quelques instruments de la passion : tenailles, main, faucille et échelle. Une niche contenant une statuette de la Vierge complète l’ornementation de cette croix.

Gérald Arbour (2021)
Gérald Arbour (2021)

Gérald a également fait un petit saut à Saint-Augustin-de-Desmaures pour présenter une vue hivernale du calvaire no 8.

Gérald Arbour (2021)
Publié dans Ajouts | Laisser un commentaire

2 entrées toutes fraîches

La croix no 4 de Saint-Polycarpe en Montérégie est la 3e croix restaurée en 2020 par la Société d’histoire et de généalogie de Nouvelle-Longueuil. C’est un excellent travail que cet organisme a réalisé au cours de la présente année. Des instruments de la passion ont été ajoutés à la croix no 4. Le monument Doucet qui était placé à la droite de la croix a été enlevé. Pour l’instant, il est remisé. La haie qui devenait trop envahissante a été coupée.

Gérald Arbour (2020)
Gérald Arbour (2020)

André Gibouleau nous revient cette fois avec la vidéo du calvaire no 2 de Chambly. On peut voir clairement la provenance du corpus sur le suppedaneum : Grandhomme-Andro, fondeur à Paris.

Capture d’écran de la vidéo (2020)
Capture d’écran de la vidéo (2020)

Merci à Gérald, André et Nathalie pour leur participation à ce billet.

Publié dans Ajouts | Laisser un commentaire

Plus d’informations pour 2 croix

Au cours des derniers jours, 2 visiteurs du site m’ont fait parvenir des informations concernant la croix no 5 de Rivière-Ouelle et du calvaire Vanier de Laval (no 12).

La croix no 5 de Rivière-Ouelle sera restaurée et déménagée possiblement en 2021. Pour en connaître davantage à ce sujet, voici le lien menant à un article paru dans le journal « Le Placoteux« .

Paul Turcotte (2015)

Les informations reçues au sujet du calvaire Vanier de Laval concernent la restauration qui s’est déroulée entre 1985 et 1987 . Voici l’intégrale du texte :

« Au sujet de la croix Vanier située près du 387 boul des Prairies à Laval, il est mentionné qu’elle a été restaurée en 2016.
La croix a également été restaurée entre 1985 et 1987 lorsqu’il y a eu les travaux d’infrastructures du collecteur d’égouts dans le cadre du programme d’assainissement des eaux à Laval. Au moment de ces travaux, la croix était en mauvais état. Monsieur André Chalut, résident sur  la rue Brien (Laval) ( rue perpendiculaire à l’emplacement de la croix),  a réalisé des travaux de restauration en plus d’entreposer la croix durant les travaux du collecteur. L’entreposage et la préservation de la croix n’avaient pas été prévues par la Ville. Les travaux étaient commencés et la croix était toujours à sa place.
En consultant les plans des travaux du collecteur, vous allez remarquer que le chantier empiétait sur l’emplacement de la croix.  D’ailleurs, la promenade sur la berge a été aménagée lorsque les travaux ont été terminés.  Avant ceux-ci, il s’agissait une bande de terre non aménagée.  Lors des travaux, un énorme cratère a été creusé à l’intersection de la rue Brien et du boul des Prairies.  Plusieurs opérations de dynamitage ont été nécessaires pour les travaux qui ont duré au moins 2 ans, de mémoire.
Sans l’intervention de monsieur Chalut et la collaboration des autres résidents de la rue Brien (la structure en fonte était trop lourde pour un seul homme),  il n’y aurait pas eu de croix à restaurer en 2016 par monsieur Bourassa. »
Monique Bellemare (2010)
Publié dans Ajouts | Laisser un commentaire

Le calvaire de Yamaska vu par André Gibouleau

En plus d’être des passionnés du patrimoine, tous les collaborateurs que je connais ont cette chose en commun. Ils aiment faire de la photo. Ils ne sortent jamais sans traîner leur appareil photo avec eux. Lors de leurs sorties sur les routes, leur regard est toujours à la recherche d’éléments nouveaux. Ils n’hésitent pas à contourner les croix afin de prendre des clichés qui sauront les mettre en valeur ou pour faire ressortir une particularité parfois unique.

Notre collaboratrice, Nathalie Turcotte, s’intéresse aux calvaires. Son conjoint, André Gibouleau,  l’accompagne dans ses sorties puisqu’il partage cette même passion. André utilise un média différent : la vidéo. Sur la chaîne Youtube, on peut voir un montage   du calvaire de Yamaska réalisé après sa restauration. C’est fort bien exécuté et avec leur autorisation, je vous donne le lien pour le visionner. Les images nous montrent des détails qui nous échappent souvent lors d’une visite. L’avant-bras gauche du Christ en est un exemple.

Calvaire de Yamaska réalisé par André Gibouleau.

Capture d’écran de la vidéo (2020)
Capture d’écran de la vidéo (2020)
Publié dans Ajouts | Laisser un commentaire

2 nouveautés à Saint-Georges

La croix no 16 de Saint-Georges est placée sur le terrain des Soeurs de la Charité Saint-Louis. Elle est faite de bois, peinte en blanc et sans ornementation.

Gérald Arbour (2020)

Le calvaire no 17 est situé dans un bel environnement. La croix principale au décor du pal à motif géométrique est faite de métal et peinte en blanc. Elle est surmontée d’une croix de bois peinte en brun sur laquelle le corpus est fixé.

Gérald Arbour (2020)
Publié dans Ajouts | Laisser un commentaire

Un lien intéressant pour le calvaire de la Fabrique à l’Acadie

Le calvaire de la Fabrique ( no 5) situé à Saint-Jean-sur-Richelieu (secteur de L’Acadie) fait partie des 25 trésors du patrimoine religieux québécois. Ce calvaire a été construit en 1925, suite à un incendie, sur le modèle original de celui de 1840. Tout le mobilier a été sauvé dont le Christ en croix et «L’ange sonnant de la trompette».

Monique Bellemare (2010)

On peut voir ces 2 sculptures de Daniel Finsterer en effectuant une visite virtuelle de cette magnifique église. Louis Robitaille est l’auteur de ce montage.

Capture d’écran de la visite virtuelle

Il y a du nouveau dans l’environnement du calvaire no 4. Le centre communautaire Saint-Eugène situé derrière le calvaire a été démoli. Pour l’instant, la croix avoisine des tas de terre. Espérons que cette situation ne mettra pas le calvaire en péril.

Christian Poupart (2020)

Merci à Christian Poupart, coordonnateur du site patrimonial de L’Acadie pour l’envoi de ces informations.

Publié dans Ajouts | Laisser un commentaire