Saint-Henri

Croix no 1

Jacques Harvey (2013)

NOTES :

Croix située à l’intersection du chemin du Trait-Carré et de la route Campagna à Saint-Henri dans la région de Chaudière-Appalaches.

Cette croix de métal peinte en gris a des extrémités à motif volute. Le décor du pal à motif végétal représentant des tulipes est assez unique.

Une niche en métal s’harmonisant avec la croix est placée sur le socle . Elle contient une statuette de la Vierge.

Une clôture en fer forgé entoure la croix sur 3 faces.

La croix est placée sur le terrain de Entreposage Etchemin. Elle est la première à être érigée à Saint-Henri et serait l’initiative de M. Brochu. Son fils a vendu une partie de terrain à Entreposage Etchemin, laquelle s’est engagée par contrat à entretenir la croix à perpétuité. Elle est dans un très bon état.

Croix no 2

Paul Turcotte (2015)

NOTES :

Croix située au 100 Petite-Grillade à Saint-Henri dans la région de Chaudière-Appalaches.

Cette croix de métal est peinte en blanc, son axe est ornementé et ses extrémités sont à motif aigu.

Axe : Coeur, décor du centre à motif cercle. L’ornementation est visible des 2 côtés de la croix.

La croix repose sur une double base de béton de forme octogonale.

Une première croix a été érigée sur ce site en 1895 par Joseph Laliberté. Le 31 mars 1911, la croix fut brisée lors d’une tempête de vent et de neige. Ce n’est qu’en 1952 que le petit-fils de Joseph, François, remplaça la croix par une de métal. Cette croix sera endommagée par 2 voitures en 2003. Elle a été réparée et améliorée par les citoyens du chemin Petite-Grillade.

La croix n’est plus en place en 2019.

Croix no 3

Jacques Harvey (2014)

NOTES :

Croix située au 2239 chemin Saint-Jean-Baptiste à Saint-Henri dans la région de Chaudière-Appalaches.

Cette croix de bois peinte en blanc a des extrémités à motif trèfle.

La croix repose sur un socle de béton à 3 niveaux.

Une niche avec statuette du Sacré-Coeur est placée au pied de la croix.

La croix a été repeinte, l’éclairage enlevé et un titulus a été ajouté.

Croix no 4

Solange Harvey (2014)

NOTES :

Croix située au 2300 chemin Saint-Patrice à Saint-Henri dans la région de Chaudière-Appalaches.

Cette croix de métal peinte en noir est assez unique puisque le décor du pal est fait à partir de retailles de lames de patin. On retrouve ce motif également dans les garde-corps d’escaliers ou de galeries à Québec et les environs, puisque la manufacture qui fabriquait les lames de patin était située dans l’ancienne ville de Giffard. Il y a une autre croix de ce genre à Lévis.

Axe : Cercle avec 8 tiges torsadées. Le décor du centre est à motif volute.

Hampe : Coq au sommet, niche contenant une statuette de la Vierge et l’Enfant-Jésus.

Répertoire du patrimoine culturel du Québec

«La croix de Saint-Patrice (rang Saint-Patrice, en face du 2 300, Ferme René Dumont) est la plus majestueuse des six croix de chemin de Saint-Henri. Elle mesure 5,18 m (17 pieds) de hauteur par 3,66 m (12 pieds) de largeur, 33,65 cm (13,25 pouces) d’épaisseur, 7,62 cm (3 pouces) de profondeur.

Elle est déposée sur un socle en béton de 1,98 m (78 pouces) de façade par 1,83 cm (72 pouces) de largeur et 55,88 cm (22 pouces) d’épaisseur hors sol. Elle a deux marches en façade et est surmontée d’un petit socle de 78,70 cm par 78,74 cm et d’une hauteur de 30,48 cm (31 pouces par 31 pouces par 12 pouces).

La croix du rang Saint-Patrice a été érigée par la famille Dumont vers les années 1955. C’est Alfred Dumont qui en fit l’installation. Par la suite, ses trois fils, Léodore, Willie et Rolland et aujourd’hui, son petit-fils René Dumont, se sont occupés successivement de l’entretien de la croix. Le coq qui coiffe le sommet de la croix est le deuxième, le premier ayant été dérobé il y a plusieurs années. C’est Léodore qui fit refaire le coq (référence, M. René Dumont).

Le coq est le symbole universel de la lumière naissante, puisqu’il annonce, par son chant matinal, le lever prochain du soleil. Dès la plus haute antiquité, on a tenu le coq en grande estime pour son intelligence et son courage. Grecs et Romains, conquis par sa vigilance et son ardeur, l’adoptèrent comme oiseau protecteur. Le coq devint le symbole chrétien de la vigilance et de la prière et surtout, le symbole de la résurrection du Christ et de celle de tous les chrétiens. Symbole religieux, le coq est aussi un symbole national. S’il indique l’adhérence à la foi chrétienne, il signifie aussi l’appartenance à la nation française. C’est le coq gaulois que l’on érige sur le clocher des églises, sur la cime des croix de chemin, sur le faîte des granges et sur le toit des maisons privées.

On remarque aussi sur la croix une petite niche abritant une Sainte-Vierge de 30,48 cm (12 pouces) de hauteur , portant l’enfant Jésus dans ses bras. Il faut noter la magnifique prestation du forgeron pour le dessin à l’intérieur du corps de la croix. À l’arrière du socle, on retrouve une petite clôture servant à délimiter l’espace réservé à la croix.»

(Sources d’information : MM. Denis Béchard, René Dumont et l’abbé Robert Mercier. SHB Au fil des ans Vol. 25-04)

Croix no 5

Solange Harvey (2014)

NOTES :

Croix située à l’intersection du chemin Saint-Félix et du chemin du Trait-Carré à Saint-Henri dans la région de Chaudière-Appalaches.

Cette croix de métal peinte en noir a un axe ornementé et des extrémités à motif aigu.

Axe : Motif cercle avec l’inscription INRI.

Le décor du pal est à motif géométrique.

Des bandes réfléchissantes rouges et blanches décorent chaque triangle de la croix.

La croix repose sur une base de béton et est entourée d’une clôture de chaîne.

Croix no 6

Gérald Arbour (2014)

NOTES :

Croix située au 550 chemin Jean-Guérin Ouest à Saint-Henri dans la région de Chaudière-Appalaches.

Cette croix de bois de type simple est peinte en blanc et ses extrémités sont à motif aigu.

Elle a été érigée en 1998 par J.-M. Lalande en hommage à Jean Guérin qui s’est donné aux Jésuites pendant une vingtaine d’années.

Un «donné» est un laïc qui oeuvre en tant que missionnaire parmi les Amérindiens.

Les commentaires sont fermés.